Depuis ce 28/05, Bujumbura abrite la 12ème édition du Festicab, sous le haut patronage du ministère chargé des affaires de la communauté est africaine ; de la jeunesse ; des sports et de la culture.

Des roll-up et autres éléments de visibilité de différents partenaires embellissaient le patio de l’IFB ; et le groupe des tambourinaires Rukinzo legacy était sur place pour agrémenter la soirée. La dite cérémonie a été honorée par la présence des hautes personnalités comme Le Maire de la ville de Bujumbura, le Secrétaire permanent du Ministère chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine ; de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, le représentant de la Coopération Suisse au Burundi, différents  diplomates ainsi que les partenaires du FESTICAB.

La soirée inaugurale de la 12ème édition du FESTICAB dégageait une atmosphère de joie mais aussi d’excitation de revoir une autre édition, après une année d’inactivité due à la pandémie  de la Covid-19. Le Directeur de l’IFB, Jean Yves CARNINO, a accueilli de manière solennelle tous les invités : «C’est une immense joie de vous accueillir ici à l’Institut Français du Burundi Bienvenu à l’institut français du Burundi ! Ici, c’est chez vous et non pas chez moi. » A-t-il annoncé lors de son mot d’ouverture.

Léonce NGABO, Président et fondateur du Festival International Du Cinéma et de l’Audiovisuel au Burundi, a chaleureusement accueilli à son tour le public, tout en signalant son émerveillement pour les progrès du cinéma au Burundi et ceux du FESTICAB qui arrive à sa 12ème édition ; une victoire à se réjouir ! Il a aussi annoncé le thème de cette 12ème édition qui est : « TOUS ENSEMBLE CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE ».

En effet, les thèmes du FESTICAB sont toujours choisis sur base des préoccupations sociétales puisque le cinéma est l’un des outils de changement positif de comportement et contribue à la cohésion sociale de la population ; il n’a pas manqué également de signaler au public que le cinéma burundais est en train de se développer ; la preuve en est que même cette année ; on a eu beaucoup d’œuvres locaux qui sont en compétition.

Selon le Maire de la ville de Bujumbura, le FESTICAB étant une organisation à travers ses œuvres qui contribue aux rapprochement des Burundais et au développement d’un tourisme culturel, la Mairie de Bujumbura manifestera toujours son soutien inconditionnel dans ces activités

Et de la part du secrétaire permanent au Ministère en charge des affaires de la communauté Est Africaine ; de la jeunesse, des Sports et de la culture Mr Louis Kamwenubusa, qui a ouvert solennellement les activités de cette 12ème édition au nom du ministre ; « le FESTICAB a été de tous les combats durant les 12 ans. Il a contribué dans les secteurs porteurs du pays: tourisme culturel, création d’emploi » avant de remercier et d’encourager l’équipe du FESTICAB pour un travail louable qu’il fait en portant haut les couleurs de notre cher patrie à travers le cinéma.

 

Il est aussi à noter que pendant la semaine festivalière différentes activités  comme les projections des films qui se feront à l’Institut Français du Burundi ; au Centre Jeune Kamenge ainsi que les formations à l’endroit des cinéastes seront au programme.